Analyse de réseaux et visualisation : une introduction

On m’écrit parfois pour me demander des ressources sur l’analyse de réseau ou encore sur la visualisation de données. Voici donc ma sélection de «meilleures adresses» dans le domaine à mon avis pour avoir une introduction à la chose. D’ailleurs, j’ai bâti ce billet à la suite d’un échange cet été avec Michaël Séguin, doctorant en sociologie et chargé de cours à l’Université de Montréal.

Avant d’avancer mes recommandations, j’invite le lecteur ou la lectrice à consulter les pages personnelles de Pierre Mongeau et de Johanne Saint-Charles qui sont mes mentors en ces questions. Aussi, on peut consulter la page du Groupe-réseaux UQAM auquel je suis affilié. Ce billet vise à présenter une introduction et aucunement un regard complet (bien au contraire).

1. LES AUTEURS

Il y a une bonne quantité de livres et manuels sur la question et des classiques (comme le celui de Scott ou Wasserman et Faust), mais voici quelques publications que je trouve intéressant de souligner.

Degenne et Forsé, 2004

Degenne, Alain et Michel Forsé. 2004. Les réseaux sociaux: une analyse structurale en sociologie. 2e éd. Paris : Armand Colin.

Comme livre en français, bien fait et qui donne une bonne idée comme tour d’horizon, c’est Degenne et Forsé qui me semble désigner pour une introduction assez complète.

Lacroix, 2004

Lacroix, Michel. 2004. « Analyse des réseaux sociaux et interdisciplinarité dans les études québécoises ». Globe: Revue internationale d’études québécoises, vol. 7, no 1, p. 11.

La seule publication que j’ai lu dernièrement c’est Michel Lacroix (professeur au département d’études littéraires à l’UQAM) qui fait un «tour d’horizon» de l’analyse réseau au Québec (en oubliant les gens de communication…):

Padgett et Powell, 2012

Padgett, John Frederick et Walter W Powell. 2012. The emergence of organizations and markets. Princeton : Princeton University Press.

Celui-ci, je ne l’ai pas encore lu, mais c’est comme une référence sur le plan de la méthode de recherche sur des communautés dans le passé. Padgett a étudié la naissance du capitalisme en Florence entre le 14e et 16e siècle. En plus, pour nous (et sûrement pour l’UdM aussi) il est disponible en ligne.

Saint-Charles et Mongeau, 2005

Saint-Charles, J. et Mongeau, P. (2005). « L’étude des réseaux humains de communication », in Saint-Charles, J., Mongeau, P. (éd). Communication : horizons de pratiques et de recherche, Montréal, Presses de l’Université du Québec.

Ce chapitre écrit par Johanne et Pierre reste pour moi un atout important pour ma réflexion sur les niveaux d’analyses à prendre en considération dans lorsque je fais de l’analyse de réseaux sociaux dans le champs des communications.

Mercklé, 2013

En préparant ce billet, j’ai trouvé cette bibliographie faite par Pierre Mercklé en juin 2013 sur l’analyse des réseaux, à consulter! Son blogue est très pertinent d’ailleurs et bien rempli.

Bibliographie Zotero

J’ai mis un dossier public personnel sur l’analyse de réseau si vous désirez faire une recherche dans mes références dans ma bibliothèque Zotero: zotero.org/groups/francois_p_robert

2. VISUALISATION ET SES LOGICIELS

Il existe une panoplie de logiciel d’analyse de réseaux et de visualisation de donnée. Personnellement, j’aimerais faire un billet uniquement sur chaque logiciel pour expliquer ses avantages et inconvénients et d’autres sur la force de la visualisation… mais j’ai une thèse à finir.

yED

Pour faire de la visualisation de ses graphes et d’obtenir différentes configurations, ce logiciel libre (donc gratis), ce logiciel me semble une bonne avenue.

http://www.yworks.com/en/products_yed_about.html

Gephi

Dans la catégorie «c’est beau!», le logiciel de visualisation permet faire des analyses très sommaires (très), mais qui peuvent être suffisantes. Voici Gephi:

https://gephi.org/

VennMaker

Le logiciel VennMaker est une proposition intéressant pour faire une entrevue de type réseaux sociaux. Un avantage important de ce logiciel : les exportations suite aux entrevues sont facilement exportables.

http://www.vennmaker.com/en/

UCINET

C’est ZE logiciel avec lequel je fais toutes mes analyses de matrices, c’est UCINET. Il coute qu’une 60 $, mais il vaut bien de livre que l’on achète:

Borgatti, Stephen P., Martin Everett et Lin Freeman. 2013. UCINET. Analytic Technologies. <http://www.analytictech.com/ucinet/>.

Pajek

Il existe aussi Pajek (si vous ne voulez pas avoir l’air niaiseux comme moi, il faut prononcer le j comme un y comme en espagnol, mais c’est Slovaque en fait = c’est araignée). Je ne le connais pas, mais beaucoup d’auteurs l’utilisent et il est pratique pour faire des analyses de grands réseaux (1000 noeuds et plus).

pajek.imfm.si

Il existe un guide d’utilisation en français par Pierre Mercklé.

Merci d’ajouter vos suggestions en commentaire de ce billet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *