Représentativité des sondages par Panel web, vrai ou faux?

Depuis que j’ai donné le cours de méthodologie quantitative aux étudiantes et étudiants en communication, relations humaines, la question me trotte dans la tête (et je me suis fait poser la question en classe) : est-ce que c’est représentatif un sondage sur internet?

Question simple, réponses compliquées…

D’abord, si l’on parle d’un sondage «ouvert», comme un vox pop sur un site (peu importe l’affluence), la réponse est catégorique : NON. Aucun moyen de contrôle sur l’échantillon ne peut être effectué.

Par contre, si les résultats du sondage sont le fruit d’une enquête générée à l’issu d’un panel de participants ayant été au départ sélectionné de manière aléatoire et que la sélection des candidates et candidats pour participer au sondage est effectuée de manière aléatoire en respectant une certaine stratification (homme/femme par exemple) pour respecter les proportions dans la population québécoise… peut-être. Voici ce que j’ai trouvé pour le moment sur la question qui nourrit ma réflexion. Je n’ai pas encore arrêté mon avis si c’est bon ou pas. En bon universitaire, j’ai une réponse grise : ça dépend.

Sur le blogue de SOM, Julie Fortin alimente d’articles très intéressants sur la question, dont celui sur les mesures à prendre lorsque l’on décide de faire la migration du sondage téléphonique vers une interface en-ligne dans le cas d’études de suivi (ie une enquête longitudinale qui pose les mêmes questions, aux mêmes personnes sur une période plus ou moins longue de temps).
http://blogue.som.ca/sondage-telephonique-sondage-en-ligne-migration-etudes-suivi/

Il y aussi ce billet sur l’avis de American Association for Public Opinion Research en faveur des panel web pour faire du sondage pourvu que la sélection des répondants restent aléatoire tant dans la constitution du panel que dans la sélection de l’échantillon.
http://blogue.som.ca/aapor-recommande-officiellement-les-panels-probabilistes/

Ce billet a été inspiré par une autre personne sur son blogue (The Servey Geek) qui relate pleins de sujets très intéressants sur les questions d’enquêtes par sondage, dont les panels web
http://regbaker.typepad.com/regs_blog/web_panels/

Enfin, de manière un peu plus synthétique (voir réductrice), une présentation PowerPoint fait par Léger Marketing sur «La représentativité des sondages en ligne».
http://mria-arim.ca/sites/default/uploads/files/Lafrance.pdf

Du côté des livres, pour le moment, j’ai trouvé ce bouquin qui me semble intéressant pour traiter de la question (dont le chapitre de Scherpenzeel, et Bethlehem, How Representative are Online Panels? Problems of Coverage and Selection and Possible Solutions)
Das, Marcel, Peter Ester, et Lars Kaczmirek (dir.). 2011. Social and Behavioral Research and the Internet: Advances in Applied Methods and Research Strategies – Psychology Press. Routledge. 449 p.
http://www.psypress.com/books/details/9781848728172/

Voilà ma réflexion du jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *